Surf

Livre

Boudet, Frédéric (1968-....). Auteur

Edité par MeMo. [Nantes] - impr. 2019

A Adam, de retour pour les vacances, Brest n'a pas grand-chose à dire... Toujours au loin les grues du port : plus près, entre les toits des maisons, le même morceau d'océan, plus près encore le pavillon familial en un décor inchangé, avec au centre cette drôle de licorne maternelle, en manteau gris cintré, échappée de son zoo mental. Ici, il faudra fuir les heures qui se traînent, comme Adam sèche les cours de son école de graphisme, comme la vie se débrouille sans enthousiasme. Hors cadre, pourtant il.y a des braises sonores sous les cendres. Emballé dans du plastique, un paquet de lettres fait résonner la voix de son père volatilisé et bel et bien définitivement disparu. L'ami télépathe, Jack-Nathan, ce géant de deux mètres, qui derrière ses Ray-Ban traque ces pauvres canards de surfeurs, avant de bouffer du sable et de s'évader de nouveau, exhorté Adam à arrêter de confesser les popcorn et à se tirer loin de son petit enfer de grâce et d'oubli. Et il y a la vie enregistrée en sa plus infime sonorité déglinguée par Aeka, aussi furieusement allumée que Jack, les mots brßlants de Katel, les bouffées d'enfance. Tout parle en fait. Maintenant, c'est à Adam de raconter.

Voir la collection «Grande polynie, 2019»

Autres documents dans la collection «Grande polynie»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Surf. 3/5

    Adam, dix-neuf ans revient sur les lieux de son enfance, à Brest, là-même où son père les a laissés, sa mère et lui. Sans un bruit, sans une querelle, sans un mot, il est parti. Adam a grandi toutes ces années sans lui, et voilà que des mots, glissés dans des enveloppes, lui sont envoyés par-delà l'océan. Son père est mort. de vieilles lettres écrites de sa main sont désormais entre les siennes. Vont-elles éclairer sa nuit? « Surf », c’est d’abord l’histoire d’Adam bien sûr, c’est sa quête, son chemin, son père, ses lettres, ses souvenirs. Mais c’est aussi les autres qui gravitent autour de lui. Il y a Jack, le meilleur ami qui est régulièrement interné en hôpital psychiatrique, en proie à des tourments intérieurs qui ne semblent pas trouver d'issue. Il y a Aeka, irradiante, folle elle aussi sûrement, mais avec moi de violence, plus de créativité. Et Katel à a fois douce et forte, tolérante. Partir en quête de ce père, quitte à se perdre. Lever l'ancre, ne plus lutter, lâcher prise. Avancer, respirer, caresser…. Un roman mouvant, émouvant, à l'image de l'adolescence et de ses béances. Des personnages touchants et bouleversants et cette façon d’osciller entre passé et présent, avec les bruits du monde, la rage au ventre.

    par Anne Marie bibliotheque de Cormoranche-sur-Saone Le 23 mars 2020 à 15:57